fiscalite-avantageuse3

GIF-SDB


univers sdb

Le budget 2014 a été promulgué, modifiant la fiscalité des biens meubles. .

Le diamant d’investissement entre dans cette catégorie. Faisons le point sur la fiscalité du diamant et sur ce qui a changé depuis le 1er janvier 2014.
Le diamant d’investissement : Catégorie Fiscale
En France, les biens meubles regroupent les objets d’art, de collection, d’antiquité, les métaux précieux et les bijoux. Le diamant d’investissement entre dans la catégorie fiscale des bijoux et assimilés, (c’est-à-dire les diamants ni montés ni sertis). Le diamant industriel lui (sous-entendu de moindre qualité) ne rentre pas dans cette catégorie.
Il est intéressant de savoir que même si le diamant d’investissement rentre dans la catégorie des bijoux, le diamant d’investissement (isolé, non serti) est un meilleur outil financier que le diamant monté sur bijou, car la plus value (différence entre le prix d’achat et le prix de revente) sur les bijoux est importante, un bijou n’ayant pas vraiment vocation à être revendu.

La TVA sur les diamants d’investissement

Comme pour tous les bijoux, la TVA s’applique sur les diamants d’investissement, au taux normal. Attention, l’ achat d’un diamant sans facture (sous-entendu sans payer la TVA) est illégal et les sanctions peuvent être lourdes pour l’acheteur et le vendeur.

Cliquez-ici pour votre audit financier et être rappelé par un de nos conseillers


GIF-SDB

Le régime fiscal du diamant d’investissement est aléatoire :

En matière de taxation sur les plus-values à la vente, deux régimes fiscaux sont possibles.
On peut choisir son régime en fonction des avantages qu’il représente :
Le régime de la taxe forfaitaire à 6,5% (6% de taxe + 0,5% de CSG/CRDS)
CSG : La contribution sociale généralisée (protection sociale)
CRDS : La contribution à la réduction de la dette sociale (l’endettement de la Sécurité sociale)
le régime d’imposition sur la plus-value réalisée à la cession : 34.5% sur la plus-value réalisée les trois premières années, puis exonération dégressive et TOTALE de la taxe au bout de 22 ans de détention (au lieu de 12 ans auparavant). C’est généralement le régime le plus avantageux.
Il est possible d’éviter la taxe en achetant et en revendant des pierres d’une valeur de moins de 5000 euros. Certaines sociétés proposent des solutions comme des “parts” de diamant qui permettent d’effectuer des transactions inférieures à ce montant.
Des solutions pour acheter sans TVA
Comme nous venons de le voir, en France, la TVA s’applique sur les diamants, sauf s’ils sont en zone franche où les produits ne sont pas soumis à TVA.
En effet, pour les diamants stockés en zone franche, une TVA est appliquée sur les services, la garde, la commission, mais pas sur le diamant lui-même.
Il existe des plateformes d’investissement dans le diamant qui sont stockées dans les Ports Francs de Genève, pour éviter à leurs utilisateurs de payer cette TVA.
Acheter du diamant d’investissement avec une fiscalité allégée est donc une réalité !

Cliquez-ici pour votre audit financier et être rappelé par un de nos conseillers